ENCRER LE MONDE

ENCRER LE MONDE

"Il y eut une longue respiration dans l'histoire de l'humanité où, malgré les guerres, les tueries, les famines, les  pestes et autres épidémies, l'homme a pu croire qu'il avait un avenir." Rêves d'un Orient défunt  "L'Orient, mirage de l'Occident"  émission d'ARTE - février 1995


« Reflets d'âmes » - Expressionnisme contemporain à la Galerie « délits des sens »

Publié par Fardoise sur 1 Février 2012, 20:46pm

Catégories : #Artistes d'hier et d'aujourd'hui, #Chronique avignonnaise

S'il est un courant artistique qui semble bien correspondre à notre époque, c'est bien l'expressionnisme. Né dans l'Allemagne et l'Autriche au début du XXème siècle il a trouvé son point d'orgue dans la tragédie de la seconde guerre mondiale. Les artistes ont voulu ensuite rompre totalement avec tout ce qui avait précédé le grand basculement dans l'horreur, sortir des supports traditionnels et des anciennes conventions pour pouvoir renouer avec l'espoir. Après le naufrage des utopies dans les années soixante, l'espoir se fait chiche et il faut le chercher dans une certaine forme d'austérité.

 

 

28-01-2012-063.jpg

 

"Lexpressionnisme contemporain , 200 œuvres de chair et de sang" -  Antoine Campo
"Né à la fin du XIXe siècle, avec les grands précurseurs que sont Munch et Van Gogh, et au début du XXe avec des artistes comme Kokoschka, Nolde, Schiele ou encore Soutine, l’Expressionnisme connaît un nouvel et fructueux essor à partir des années 80, tant en Europe qu’aux Etats-Unis.
Témoin du renouveau de la matière dans la création, l’expressionnisme est désormais une forme très vivante de l’art contemporain, avec des artistes tels Rustin, Miralles, Brunet, Vialle, Meynard, Stepk...
C’est l’objet de cet ouvrage que de rendre compte de cette richesse et d’en faire découvrir les talentueux artisans."

 

Les expressionnistes contemporains (contemporain dans le sens, non d'actuel, mais bien comme inscrit dans le courant de remise en cause des anciens codes), vont chercher au fond d'eux-mêmes et donc de nous, ce qu'il reste d'humain dans toute sa déchirure. Alors oui cela fait mal souvent, les couleurs se font rares et sourdes, mais le noir n'est pas seul désespoir, il vient sublimer la lumière, celle qu'ils traquent pour qu'elle vienne dévoiler toute la sensibilité et la sensualité du corps humain, quand il n'est pas qu'enveloppe.

 

Reflets-d-ames.jpg

 

La galerie de la rue Campane est la vitrine de l'association « délits des sens » et elle propose plusieurs expositions annuelles. Jusqu'au 15 mars 2012 elle  présente les œuvres de sept artistes :


Gilles Barp
Benjamin Carbonne
Christiane Collin
Anne-Marie Cutolo
Jean-Baptiste Dumont
Sylvie Lobato
Sourski

 

très représentatives de ce courant.

 

Sculptures-de-Sourski.jpg

Sculptures de Sourski.

 

 

Le site de la galerie : http://delits-des-sens.com

Related Posts with ThumbnailsLa galerie depuis, a fermé ses portes, elle est aujourd'hui un atelier d'artiste.

Commenter cet article

Davy 05/02/2012


C'est bien vrai!

Archives

Articles récents

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog